Guidé par les maires, la construction de l’A21 Régional repose sur l’expérimentation des A21 microrégionaux, Les territoires volontaires pourront ainsi mettre en œuvre des démarches et expérimentations locales et proposer de la méthode et des outils ,reposant sur des attentes et des besoins concrets identifiés qui vont permettre de construire  l’A21 Régional.

C’est une démarche de développement local ascendante, du local vers le régional, et descendante, du régional vers le local, qui assure la cohérence régionale par l’encadrement de la démarche.

Dans le cadre du projet, nous nous appuyons sur l’agenda 21 au niveau micro-régional.

Il est au plus près des collectivités locales qui ont la possibilité de mettre en œuvre des plans d’action territorialisésintégrant les principes de cet agenda (issus du sommet de la Terre, à Rio de Janeiro, en 1992). Cette perspective s’inscrit dans le droit fil  de recherche de solutions pérennes pour limiter et réduire les effets des changements du climat sur la vie économique, sociale et humaine.

La démarche est fondée sur un diagnostic de territoire, une stratégie traduite par un programme d’actions. Son succès repose sur la mobilisation des acteurs, du diagnostic à l’élaboration du plan d’actions et à la mise en œuvre d’initiatives très concrètes.