L’IFRTS est partenaire du projet RISE.

Le projet européen « RISE » (Reinforce Inner Strength Effectively to combat bullying – Renforcer la force intérieure pour lutter efficacement contre le harcèlement) s’inscrit dans le cadre du programme de la DG Justice – «DROITS, ÉGALITÉ ET CITOYENNETÉ» 2014-2020. Il couvre la période octobre 2015 – octobre 2017.

Objectif principal

L’objectif principal du projet RISE est de réduire le phénomène de harcèlement dans les internats en développant un programme d’intervention novateur répondant aux besoins des jeunes et en se concentrant sur la construction de la force intérieure des adolescents. Le projet vise à:
– promouvoir un environnement de confiance et de respect mutuel, dans lequel les jeunes se sentent suffisamment en sécurité et à l’aise pour exprimer leurs pensées et leurs sentiments ;
– développer des facultés d’adaptation pour contrer les conséquences émotionnelles que le harcèlement peut avoir sur un individu,
– encourager le soutien social et un sentiment d’appartenance à une communauté de pairs,

Activités

Les activités du projet comprendront:
– une étude sur la base d’un questionnaire en ligne et l’organisation de groupes de discussion. Le questionnaire sera soumis auprès des adolescents mais également des membres du personnel afin d’identifier les besoins, problèmes et perspectives de l’administration. Les groupes de discussion permettront de mettre en exergue les compétences sociales et émotionnelles des adolescents, leur compréhension et leur expérience de harcèlement, leurs réponses face à une telle situation ainsi que les besoins des membres du personnel.
– le développement d’un programme d’intervention qui prendra en compte les données fournies par les jeunes et les membres du personnel. Il comprendra deux types d’activités : activités de groupe et individuelles concernant les techniques de formation, de réflexion basés sur les neurosciences, la psychologie positive, l’apprentissage social et émotionnel…,
– des ateliers pour former et soutenir les membres du personnel impliqué dans l’expérimentation. La formation permettra de renforcer les compétences personnelles et professionnelles des membres du personnel impliqués. Un forum en ligne sera créé pour aider les formateurs au cours de la mise en œuvre des activités du projet,
– la mise en œuvre du programme d’intervention qui concernera 200 adolescents et 30 membres du personnel,
– la validation du programme d’intervention pour vérifier l’efficacité sur les adolescents et les membres du personnel.

Type et nombre de personnes bénéficiant du projet

Les bénéficiaires du projet RISE sont:
– 200 adolescents (14-18 ans) vivant dans des internats,
– 30 internats, des éducateurs, tuteurs, formateurs, membres du personnel des structures travaillant dans les internats. Ces personnes devraient bénéficier de nouveaux outils et d’une expérience plus large grâce à la coopération européenne
– les décideurs politiques dans le secteur de l’éducation et de protection de l’enfance mais également les familles, les communautés locales et la société européenne en général.

Résultats attendus

Le projet RISE devrait réduire de 40% les épisodes de harcèlement dans les internats en augmentant la force intérieure des adolescents, en développant leur estime de soi, leur capacité d’adaptation et l’auto-efficacité.
Le programme d’intervention prévoit que:
– plus de 75% des adolescents accroissent la confiance et l’estime de soi;
– près de 90% des jeunes tolèrent d’autres points de vue et les différences;
– près de 60% coopèrent mieux avec les autres;
– 70% des adolescents voient leur comportement agressif diminuer.
Les membres du personnel des internats seront formés et outillés pour soutenir les adolescents et de faire face aux épisodes de harcèlement.

Livrables attendus

– les lignes directrices du Programme d’intervention (en ligne et en version imprimable dans toutes les langues du partenariat);
– le site Internet du projet;
– une liste de recommandations pour les internats.

Partenaires directs du projet

Quatre centres de formation
 Civiform (Italie – chef de file)
 VTI Brugge Boarding School (Belgique)
 IFRTS (France)
 CJD Berufsbildungswerk (Allemagne)
Un centre de recherche
 ISRE – Salesian International Institute of Educational Research (Italie)
Une ONG en psychologie et psychiatrie
 Animus (Bulgarie)

Un expert en neuroscience prendra part aux travaux du projet.